ARBHA – CHAP .2

par | jeudi 28 Mai 2020 | ARBHA | 0 commentaires

 

 

Hey, aujourd’hui, c’est la suite de mon livre ARBHA, es-tu prêt pour la suite ?! Moi oui, très, car ce chapitre est très prometteur, je te l’assure ! 😀

CHAP II. – MARDI 3 MAI..

Mardi 3 mai, la date la plus mortelle parait-il ? Alors qu’Arbha déjeunait avec son amie Britney, dans cette cuisine, près de la porte d’entrée, Charlye Rolsa n’allait pas venir aujourd’hui. Pour quelle raison ? Elle n’est pas rentrée hier, et aucun corps n’a été retrouvé.

Le policier, Andhrews, commençait les recherches de sa propre fille. Aujourd’hui, il y avait cours, mais les élèves finissaient plus tôt parce que certains professeurs se portaient bénévoles pour les recherches.

Arbha et Britney s’inquiétaient, mais étaient obligées d’aller en cours, alors elles y allèrent.. Un événement perturbateur vint à se produire devant ces deux jeunes filles.

Ce jour-ci, elles y allaient en bus. Mais, ce chauffeur, ne semblait pas net. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il insultait les élèves pour pour aucune raison valable et il sentait l’herbe mouillée, mélangée à de l’alcool, c’était horrible.

Arbha trouvait ça louche, étant donné qu’il avait plu, la nuit dernière. Elle lança un regard à Britney, inquiétant et effroyable. 

Les jeunes filles ont eu directement ce pressentiment, qui était très mauvais. Le lien, c’était l’herbe mouillée que sentait l’homme. Ce jour là, on aurait cru qu’il était psycho. 

Après être rentrées chez elles, Britney et Arbha s’en allaient toquer à la porte du chauffeur pour lui poser quelques questions, mais malheureusement il n’était pas chez lui. Elles se dirigeaient aussitôt ensemble, vers leur maison.

– Je ne lui fais pas confiance, à ce chauffeur de bus. Hier soir, il a plu et l’herbe de la forêt aurait du être mouillée, donc il aurait pu tomber dedans. Et puis, sentir l’alcool, alors qu’il travaille, c’est abusé. Y’a des limites ! Dit Arbha, à sa meilleure amie, l’air pensif.

–  Moi aussi je trouve ça spécial. Depuis quand, en fait ?! Répond Britney, énervée.

Les deux élèves faisaient des recherches sur ce qui s’était passé, et surtout sur ce chauffeur étrange. Le père d’Arbha n’était également pas rentré hier soir, et ni les veilles des jours de meurtre. La situation était très désagréable pour cette fille.

Le soir-même, Arbha prit son courage à deux mains et parla à son père de ce qu’elle a appris. Le père devint très vite énervé sur sa fille, car jamais il pensait  qu’elle serait capable de croire ça de lui.

– Comment tu peux croire ça de moi ? J’étais simplement en train de sortir prendre l’air dans les bars ouverts avec deux amis proches !  Prononça le père, inquiétant.

– Ce sont de simples précautions, donc ne t’énerve pas ! J’y peux rien qu’à chaque fois qu’il y a un meurtre, tu n’es pas à la maison ! Arbha semblait en colère envers son père, car elle n’avait rien fait en soi.

Après ça, elle monta dans sa chambre pour rejoindre Britney. Mais Arbha reçut plus tard dans  la soirée, accompagnée de cette même fille, un sms envoyé par un numéro masqué.

– Tu ne devrais pas te mêler de cette chose qui ne te concerne pas. La liste de mes meurtres, à la fin du mois, sera plus que tu ne le crois. Faites attention à vous, jeunes filles. L’inconnu, ricana et raccrocha directement.

Le matin même, le meurtre d’un jeune homme, le petit copain de Britney, Mason, a été annoncé. Britney, s’effondra sur Arbha, elle était tellement triste et amoureuse de ce garçon. Au même moment, Arbha reçut du même numéro masqué :

– Toutes mes condoléances, jeunes demoiselles, haha ! 

Que va-t-il se passer ? à suivre..

J’espère que ça t’a plu. Moi j’ai adoré écrire ce chapitre II ! As-tu hâte de voir la suite ? 🙂

Je te donne le lien d’un des apparts pour Arbha, c’est un des coins de la forêt. https://wibbo.org/room/5612823

 

 

Top 3 Gamer du moisPT383

PseudoPoints
Silin42
Sarita34
Psykhe.31
Nos réseaux sociaux

    

  

Découvre l’article préféré des Wibbo

Vote pour ton staff préféré

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *